La girafe Sophie est-elle cancérigène?



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Girafe Sophie: le fabricant est contre les représentations d'Ökotest.

Le jouet pour bébé populaire "Sophie la Girafe" a été jugé "insuffisant" lors d'un test réalisé par le magazine de consommation "Ökotest". Lors d'une inspection, Ökotest avait déclaré que "des quantités considérables de substances nitrosables pouvaient être éliminées du caoutchouc" dans le laboratoire. Selon le magazine des consommateurs, "des nitrosamines cancérigènes pourraient se former dans le corps". Ces substances peuvent apparaître lors du traitement des produits en caoutchouc. Selon les testeurs, cela pourrait déjà être évité lors du traitement technique. Un autre «composé suspect de cancer est le naphtalène». Dans le caoutchouc de la girafe jouet, Öko-Test avait trouvé des valeurs accrues de cette substance. Le volume grinçant de la girafe Sophie est "conforme à la norme" s'il n'est pas tenu à l'oreille.

Le fabricant Vulli nie les informations d'Ökotest. L'article proprement dit du magazine Ökotest a déjà été supprimé dans l'édition en ligne parce que le producteur français a contesté les représentations comme des revendications insoutenables au moyen d'une injonction. Le tribunal régional de Berlin avait confirmé l'opinion du plaignant selon laquelle Ökotest ne devait pas prétendre que le produit n'était "pas commercialisable". Pour cette raison, Ökotest a maintenant publié une version abrégée de l'article sur Internet. Dans un message, la société "Vulli" se défend contre l'affirmation selon laquelle "Sophie" est pleine de toxines. Il s'agit plutôt d'un produit naturel sûr et sans risque.

Le magazine français UFC-Que Choisir avait récemment testé la girafe Sophie, selon Vulli. Le magazine grand public a un statut similaire en France à Ökotest en Allemagne. L'entreprise aurait déjà les résultats. «En particulier, aucun naphtalène n'a été trouvé dans les tests qui y sont effectués, ainsi que dans les tests commandés par Vulli», comme indiqué dans l'annonce aux consommateurs de la société. Vulli se plaint également qu'Ökotest ne nomme pas les instituts de test mandatés et que les rapports de test ne sont pas non plus disponibles. On doute donc «de l'exactitude des résultats des mesures des tests effectués par Ökotest». Au contraire, a souligné le fabricant, le produit pour bébé répond aux normes strictes de nombreux pays. Donc par exemple les normes des États-Unis, du Canada et aussi les normes de l'UE, qui s'appliquent également à l'Allemagne. En raison de la situation factuelle, il n'y a pas de campagne de rappel.

La «Sophie la Girafe» est fabriquée depuis 1961 et jouit d'une grande popularité en France et depuis quelques années maintenant également sur le marché allemand. La girafe grinçante est souvent donnée aux parents pour une nouvelle naissance et jouit d'une excellente réputation auprès de nombreuses personnes. Parce que dans la publicité des producteurs, il est dit que Sophie est en caoutchouc naturel, n'est peinte qu'avec du colorant alimentaire et a les mêmes propriétés qu'une sucette pour bébé. (sb)

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Sophie la girafe - La fabrication


Article Précédent

FDP pour l'introduction de la nouvelle carte santé

Article Suivant

Nourriture du cerveau